Choucroute

La choucroute est un plat que l’on consomme très souvent durant l’hiver et les jours froids. Il s’agit d’un plat traditionnel réconfortant à base de chou : peut-on le consommer sans courir de risque durant la grossesse ?

Un plat traditionnel à base de chou

La choucroute est un plat copieux qui nous vient d’Allemagne, mais qui a été adapté dans divers pays comme l’Autriche, la Bosnie, la Belgique ou encore, la Bulgarie. En France, la choucroute est un plat très apprécié lorsque les températures baissent. La choucroute est généralement composée de feuilles de chou découpées en lanières et fermentées. Elle se caractérise par ses lanières, ses couleurs, sa texture légèrement croquante et son goût acidulé.

La choucroute garnie comprend ce chou fermenté ainsi que de la viande et des pommes de terre. La viande que l’on y trouve est généralement de la charcuterie cuite, des saucisses et du lard. On peut aussi trouver des recettes de choucroute de la mer, qui contiennent alors du poisson et des fruits de mer.

La choucroute et la grossesse

Durant la grossesse, les risques liés aux aliments sont nombreux. Beaucoup sont totalement interdits, d’autres doivent faire l’objet d’une attention particulière et certains sont libres d’être consommés. La choucroute (garnie ou non) fait partie des aliments qu’il ne faut pas consommer trop souvent. En effet, sa composition lourde et particulière peut engendrer des problèmes digestifs pour la mère. La viande doit être bien cuite pour être consommée sans problème.

La choucroute de la mer est proposée avec du poisson et des fruits de mer. Le poisson cuit ne pose généralement pas de problème pour les femmes enceintes, mais il est vrai que les fruits de mer sont le plus souvent déconseillés sous toutes leurs formes. Il faut donc éviter d’en consommer pour limiter les risques de contamination à la toxoplasmose.

Curry

Le curry

Épice privilégiée dans de nombreux plats, le curry fait partie intégrante de la gastronomie de plusieurs pays. Néanmoins, sa consommation durant la grossesse n’est pas très conseillée.

Le curry : une épice vieille comme le monde

Le curry désigne une variété de préparations épicées. On le retrouve dans les cuisines indiennes ainsi que celles qui s’en inspirent comme la cuisine réunionnaise et la cuisine thaïlandaise. Le curry peut-être très épicé comme très doux dans sa composition. Il est également très parfumé, et se présente sous la forme d’une poudre jaune ou orange.

Divers plats que l’on obtient en utilisant un mélange d’épices à base de curry portent également le nom de « curry » (poulet curry, curry de légumes…). Par ailleurs, le curry ne doit pas être confondu avec un autre aliment, la feuille de curry. Cette dernière entre dans la composition de certains mélanges. Le curry peut alors être composé de mélanges plus ou moins complexes d’herbes et d’épices avec du piment en petite ou en grande quantité.

Le curry à consommer avec vigilance

Le curry n’est pas néfaste pour l’enfant durant une grossesse, mais il ne faut pas en abuser. En effet, c’est une épice puissante qui peut entraîner des problèmes digestifs et ainsi, un inconfort conséquent pour la mère.

En effet, le curry peut résulter de diverses combinaisons d’épices et d’herbes parmi lesquelles on trouve une concentration plus ou moins importante de piment. La cuisine épicée est très puissante pour le système digestif. Cela ne veut pas dire qu’il n’est pas possible d’en consommer. Lorsque vous êtes enceintes, préférez les préparations à base d’un mélange léger de curry et n’en mettez pas en trop grandes quantités. Il s’agit donc d’un ingrédient à consommer avec modération surtout s’il est fragile de l’estomac.