Surimi

Evitez d'en consommer
Risque : listériose
 Calories : 125KCal pour 100gr

La consommation de surimi durant la grossesse

Il est important de surveiller chaque aliment consommé durant la période de la grossesse. Il en va de la santé de la mère ainsi qu’au bon développement du bébé. Quelques éléments sont donc à éviter.

Le surimi et ses spécificités

Le surimi, que l’on appelle souvent à tort « bâtonnet de crabe », est réalisé à base de chair ou de pâte de poisson. Il s’agit donc ni plus ni moins que de poisson haché. Les espèces que l’on utilise pour fabriquer le surimi en France sont des poissons sauvages à chair blanche qui sont pêchés en haute mer. Il s’agit donc de colin d’Alaska, de merlan bleu de l’Atlantique Nord, mais également de merlu blanc du Pacifique. On le présente généralement sous forme de bâtonnets, de dés, de médaillons, râpé, en miettes ou découpé en tranches. Une portion est donc composée de 30 à 40 % de poisson, d’eau, de fécule de pommes de terre, de blanc d’œuf, d’huile de colza, de sel, d’arômes, de stabilisants et de paprika pour sa couleur.

Les risques liés à la consommation de bâtonnets de poisson, ou surimi

Les aliments à base de poisson présentent tous des risques de contamination par la listériose, lorsqu’ils sont consommés crus ou mal cuits. Ainsi, le surimi est un élément qu’il faut éviter de manger durant la grossesse puisqu’on le consomme cru. Il pourrait contaminer la mère et l’enfant par la listériose, qui peut être particulièrement inconfortable pour la mère, voire même, dans certains cas, lui causer une méningite ou une encéphalite. Par ailleurs, cette maladie est dangereuse pour les enfants à naître, puisqu’elle peut lui être transmise. Ainsi, elle peut provoquer un accouchement prématuré, voire même, une fausse-couche. Il est donc préférable de bannir tous les éléments crus, qu’il s’agisse de viande, de charcuterie et de poisson.

Laisser un commentaire

*
Ajouter un nom d'affichage