Cuisse de grenouille

Les cuisses de grenouilles sont considérées comme un plat typiquement français et raffiné. Les femmes enceintes devront veiller à la bonne cuisson des cuisses pour en consommer.

Les cuisses de grenouilles

Les cuisses de grenouilles peuvent être utilisées comme ingrédient principal ou secondaire de plusieurs préparations culinaires. Contrairement aux idées reçues, les Français ne sont pas les seuls consommateurs de cuisses de grenouilles. Ils en sont simplement les plus gros consommateurs d’Europe. Chaque année, les Français en consomment plusieurs milliers de tonnes.

Les cuisses de grenouilles se consomment cuites et chaudes. Elles peuvent être poêlées dans une matière grasse, ou même frites dans de la chapelure et de l’huile. Il s’agit d’une viande de couleur blanche qu’il faut cuire correctement pour éviter la contamination par diverses bactéries. Dans cette logique, les femmes enceintes devront se montrer très prudentes si elles décident d’en consommer.

Les femmes enceintes doivent faire preuve de vigilance

Les femmes peuvent consommer des cuisses de grenouilles durant leur grossesse, mais cela ne se fait pas sans risque. En effet, une mauvaise cuisson peut favoriser la contamination par la toxoplasmose. Cette maladie peut se montrer très dangereuse pour les embryons, qui y sont particulièrement vulnérables. Lorsqu’elle est contractée, elle peut alors causer des malformations sévères à l’enfant.

Pour éviter tout risque de contamination à la toxoplasmose, il est possible d’éviter de consommer des cuisses de grenouille durant la grossesse. Les femmes enceintes qui souhaitent tout de même en manger devront veiller à ce qu’elles soient très bien cuites. Si ce n’est pas le cas, alors mieux vaut ne pas prendre de risque. De plus, il faut impérativement se laver les mains après la manipulation de la viande lorsqu’elle est crue. Cela permet de réduire encore plus de risque de contamination.

Gésier

Le gésier est un mets assez raffiné dont certaines personnes raffolent. Pourtant, les femmes enceintes devront impérativement éviter d’en consommer : plusieurs risques sont présents.

De quoi se compose le gésier ?

Le gésier est une partie de muscle fibreux que l’on trouve dans les estomacs des archosauriens. Il s’agit notamment de certaines espèces d’oiseaux. En cuisine, le gésier, tout comme le cœur et le foie, fait partie des abats de volailles. Cette viande très particulière subit plusieurs transformations avant de pouvoir être consommée. Le gésier doit être vidé du contenu gastrique de la volaille. Lorsqu’il est nettoyé, il peut enfin être préparé de diverses manières.

Le plus souvent, les gésiers sont poêlés ou confits. Il s’agit d’une source non négligeable de protéines, de minéraux (calcium, magnésium, fer, phosphore, sodium, potassium) et de vitamines. Néanmoins, le gésier est aussi une source de cholestérol. Les femmes enceintes doivent éviter d’en consommer.

Le gésier : il faut éviter d’en consommer

Le gésier est un produit animal que les femmes enceintes ne doivent pas consommer. En effet, en consommant cet aliment, elles s’exposent à plusieurs risques de contamination : la toxoplasmose et la listériose. Les femmes enceintes devront donc bannir les gésiers de leur alimentation afin d’éviter de contracter l’une de ces deux bactéries et éviter à l’embryon de subir des dommages souvent irréversibles.

La toxoplasmose est une maladie très puissante qui peut aisément causer des malformations au fœtus. D’autre part, la listériose est générée par la bactérie listéria. Chez une femme enceinte, elle génère des états grippaux très importants causant de forts désagréments. Mais c’est pour l’enfant qu’elle est la plus dangereuse. En effet, la listériose peut engendrer diverses maladies chez l’embryon et, dans des cas plus tragiques encore, des fausses couches.

Pour bien manger pendant votre grossesse et avoir plein de recettes, je vous conseille sans hésiter ce super livre :

Knacki

La saucisse knack, ou « knacki » est très appréciée à l’apéritif et par les enfants. Mais les adultes aussi en raffolent. De quoi est-elle composée ? Est-il possible d’en consommer durant la grossesse ?

Les Knacki : des saucisses un peu particulières

Les saucisses Knacki sont tellement populaires que l’on oublie souvent que ce nom désigne marque et non une variété spécifique de saucisses. Leur véritable appellation est la saucisse de Strasbourg. On peut aussi les appeler par leur dérivé « Knacks ». Il s’agit donc d’une recette traditionnelle qui a été revisitée par l’industrie. Elles sont élaborées à partir de gras et de viande de porc qui ont été finement hachés, assaisonnés, salés et fumés au bois de hêtre.

Il s’agit d’un produit assez gras et très salé, apportant une quantité moyenne de protéines. Elles contiennent généralement du gluten. Néanmoins, cette saucisse représente un apport conséquent en nitrites qu’il ne faut pas négliger. Les colorants utilisés dans sa fabrication sont naturels et les saucisses sont fumées par combustion du bois.

La saucisse knacki et la grossesse

Les aliments nous exposent à de nombreux risques de contamination durant la grossesse. Il faut donc prêter attention à ce qu’on mange et se tourner vers des aliments recommandés. La saucisse de Strasbourg  fait partie des aliments que l’on peut consommer sans problème durant cette période. Elle doit être correctement cuite dans l’eau bouillante avant d’être consommée avec modération.

Bien sûr, il n’est jamais bon de ne pas diversifier son alimentation, surtout pendant la grossesse. D’autant que la saucisse de Strasbourg est très grasse et salée. Il est par ailleurs possible de consommer la saucisse knack sous forme de hot dog, d’amuse-bouches ou accompagnée de légumes et de céréales, mais de manière occasionnelle. Bien cuite, elle ne fait courir aucun risque à la mère et au bébé

Magret de canard

Le magret est une pièce de viande de canard assez particulière et raffinée. Il s’agit d’une recette traditionnelle relativement récente (datant de 1965 environ).

Une spécialité raffinée provenant du Gers

Le magret est un filet de viande maigre que l’on découpe sur la poitrine d’un canard gras ou d’une oie ayant été gavés. Ce sont les mêmes qui servent à produire le foie gras et le confit. Le magret peut être fumé ou séché, coupé en tranches très fines. Il est le plus souvent servi saignant ou rosé à la suite d’une cuisson à la poêle ou au grill.

Il existe de nombreuses recettes de canards et de magret. Il s’agit généralement de plats chauds que l’on accompagne avec un vin rouge. Le magret est une recette originaire du Gers, en France. Les femmes enceintes sont autorisées à en manger, mais pas si la viande est juste saisie ou saignante. En effet, le magret peut représenter un danger.

La consommation de magret de canard et la grossesse

L’alimentation est une question délicate durant la grossesse. Bon nombre d’aliments font peser un risque sur les bébés et leurs mères. Le magret de canard fait partie des aliments auxquels il faut porter une attention particulière en raison du risque de contamination à la toxoplasmose. Pour ne courir aucun risque en consommant du magret de canard, il faut si possible choisir des pièces de viande présentées sous vide. Mais le plus important est de bien les cuire.

En effet, un magret de canard mal cuit peut être porteur de la toxoplasmose et contaminer la mère et son enfant. Il s’agit d’une maladie qui peut provoquer des malformations au fœtus et se montrer très dangereuse. Il est donc impératif de toujours bien cuire la viande pour ne pas risquer une contamination.

Pour bien manger pendant votre grossesse et avoir plein de recettes, je vous conseille sans hésiter ce super livre :